Passer au contenu

VISION 2020

VISION 2020 a fait une énorme différence pour la santé oculaire mondiale, en créant un axe majeur dans les pays et les districts où une action est nécessaire.

Qu'est-ce que VISION 2020 ?

VISION 2020 : Le droit à la vue a été lancé en 1999 par l'Organisation mondiale de la santé et l'Agence internationale pour la prévention de la cécité. Il visait à promouvoir :

"Un monde dans lequel personne n'est inutilement déficient visuel, où ceux qui souffrent d'une perte inévitable de la vue peuvent réaliser leur plein potentiel".

L'Initiative mondiale a été mise en place pour :

"Intensifier et accélérer les activités de prévention de la cécité afin d'atteindre l'objectif d'élimination de la cécité évitable d'ici 2020".

Il a cherché à le faire en :

"En se concentrant dans un premier temps sur certaines maladies qui sont les principales causes de cécité et pour lesquelles il existe des interventions dont le rapport coût-efficacité a été prouvé".

Faits marquants et héritage de la VISION 2020

Élargir le champ d'action

L'initiative mondiale VISION 2020 a été complétée et développée par une série de plans supplémentaires. En 2006, les parties prenantes de VISION 2020 ont élaboré un plan d'action pour la période 2006-2011, qui a élargi le champ d'action pour se concentrer non seulement sur l'élimination de la cécité évitable, mais aussi pour inclure la déficience visuelle - en particulier celle causée par une erreur de réfraction non corrigée.

Résolutions de l'Assemblée mondiale de la santé

En outre, quatre résolutions de l'Assemblée mondiale de la santé (2003, 2006, 2009 et 2013) ont renforcé le but et les objectifs de la VISION 2020. Les deux dernières résolutions étaient accompagnées de plans d'action de l'OMS qui ont fourni plus de détails sur la manière dont les objectifs devaient être atteints. Ils ont également permis d'affiner certaines des approches de mise en œuvre.

Le dernier plan d'action "Santé oculaire universelle" : Un plan d'action mondial 2014 - 2019" (PAG) a été adopté à l'unanimité par les États membres lors de l'Assemblée mondiale de la santé en 2013 dans le cadre de la résolution 66.4 de l'AMS.

Une résolution de l'Assemblée mondiale de la santé de 2020 demande instamment que les soins oculaires intégrés et centrés sur les personnes soient intégrés dans le principal programme de santé du CHU et que la portée des soins oculaires soit élargie pour devenir une question intégrale de développement durable.

L'objectif à long terme du GAP et de VISION 2020 reste le même : réduire la cécité et les déficiences visuelles évitables. Il est choquant de constater qu'au XXIe siècle, il y a encore quelque 285 millions de personnes aveugles et malvoyantes et que la plupart de ces cas auraient pu être évités ou traités.

Journée mondiale de la vue

Un facteur important qui a conduit au succès de VISION 2020 a été le travail de plaidoyer de nombreuses parties prenantes, y compris lors d'événements tels que la Journée mondiale de la vue.

La Journée mondiale de la vue (JMV) est une journée annuelle de sensibilisation qui se tient le deuxième jeudi d'octobre, pour attirer l'attention du monde entier sur la cécité et les déficiences visuelles.

La Journée mondiale de la vue est devenue une VISION 2020 officielle : L'événement du droit à la vue en 2000. Elle est devenue le principal événement annuel de relations publiques et de défense de la santé oculaire pour les organisations de soins oculaires du monde entier.

Mobilisation de fonds

Lors du lancement de VISION 2020, l'objectif était de doubler la base de financement des ONG. Cet objectif a été dépassé - au cours des deux dernières décennies, le financement de la prévention de la cécité et des soins oculaires a été multiplié plusieurs fois, tant par des sources gouvernementales que non gouvernementales.

Plusieurs gouvernements dans le monde ont augmenté le financement des programmes de prévention de la cécité et de soins oculaires. De nombreux pays développés ont soutenu les pays en développement grâce au travail d'ONG et d'entreprises dynamiques de différents pays dans le domaine de la santé oculaire.

Grâce aux efforts de l'IAPB et de VISION 2020, un soutien supplémentaire a été mobilisé auprès du secteur des entreprises, comme les programmes axés sur l'élimination de l'onchocercose et du trachome. Les dons de médicaments par Merck (Mectizan - ivermectine) et Pfizer (Zithromax - azithromycine), d'une valeur de centaines de millions de dollars, pour l'élimination de l'onchocercose et du trachome respectivement, ont constitué d'énormes contributions. Ces programmes ont rendu possible l'élimination de ces conditions potentielles de cécité (Rao 2020).

Plans et données nationaux

L'engagement en faveur de VISION 2020 s'est traduit par la création de comités et de plans nationaux VISION 2020. Au cours des cinq premières années, 53 pays ont élaboré des plans nationaux VISION 2020 et 78 ont formé des comités nationaux VISION 2020 (Rao 2020). En 2012, plus de 100 plans nationaux visant à éliminer la cécité évitable avaient été élaborés (Ackland, 2012).

De nombreuses études de recherche sur la santé oculaire, tant des enquêtes épidémiologiques intensives que des enquêtes d'évaluation rapide de la cécité évitable (RAAB) ont été menées au cours des 20 dernières années, ce qui a permis d'améliorer la qualité des données sur la santé oculaire disponibles à des fins de sensibilisation et de planification.

Impact

Les dernières données du groupe d'experts sur la perte de vision montrent qu'en 2020, on estime à 43 millions le nombre de personnes aveugles, à 295 millions le nombre de personnes atteintes d'une insuffisance visuelle massive, à 257 millions le nombre de personnes atteintes d'une insuffisance visuelle légère et à 507 le nombre de personnes atteintes d'une presbytie non corrigée. Des disparités dues au statut socio-économique, à la géographie et au sexe subsistent.

Il est encourageant de constater que la prévalence de la cécité ajustée en fonction de l'âge a diminué au cours des trois dernières décennies, mais, en raison de la croissance démographique, les progrès ne suivent pas le rythme des besoins. Nous sommes confrontés à d'énormes défis pour éviter les troubles de la vision, car la population mondiale augmente et vieillit, et les services ne sont souvent pas disponibles, accessibles, acceptables ou abordables.

Les services de soins ophtalmologiques doivent être intégrés au système de santé général pour constituer un élément essentiel de la couverture maladie universelle (CSU).

Résumé

VISION 2020 a fait une énorme différence pour la santé oculaire mondiale. Elle a permis de mettre l'accent sur les pays et les districts où des actions sont nécessaires.

La notoriété de la marque VISION 2020 reste forte. Les objectifs, les aspirations, les principes et les approches qui étaient au cœur de l'initiative initiale restent en place à ce jour.

L'élimination de la cécité évitable est possible, mais pour réaliser l'aspiration de la VISION 2020, il faut une augmentation significative de l'activité actuelle. Nous avons besoin de plus de programmes, de meilleurs programmes et nous devons progresser plus rapidement vers notre objectif (Ackland, 2012)

En savoir plus

Crédits photos

Sergio Negrete, Hôpital général de l'État de Gumel Jigawa